> RETOUR
Interdit aux moins de 13 Ans
 

Louis et Chantal sont mariés et vivent dans une éternelle bouderie. Elle se raccroche à sa mère et lui à ses rêves d'ancien routier. Dans sa solitude, Louis n'a qu'un seul but : fuir... Fuir loin de cette banlieue, des H.L.M., des sales boulots sinistres, de cette grisaille quotidienne qui lui colle à la rétine depuis trop longtemps... C'est alors que le "coup en or" germe dans sa tête.
C'est ainsi que le 20 décembre 1981, à 18 heures, ce télex tombe sur le bureau de l'inspecteur Barbentane, du S.R.P.J. de Paris : "Vitry-sur-Seine, mystérieux hold-up dans le supermarché. Le gardien et les deux comptables ont été assassinés dans la salle des coffres. Aucun indice, aucun témoin, arme du crime non-identifiée, montant du vol environ 20 millions. Les premières interpellations chez les délinquants connus de nos services sont en cours..." La police restera longtemps dans le brouillard. Le téléx se trompe sur un point : il y a eu un témoin qui n'a rien dit à la police...

Réalisation : J-L Bertuccelli, Musique : Gabriel Yared, Images : Jean-Louis Robien, Scénario : Sandra Majerrowicz
Avec : Sandra Montaigu, Patrick Depeyrat, Akim Oumaouche, Maryline Even, André Chaumeau, Michel Such, Kadour

 

 

Note : Après avoir réalisé "L'Imprécateur" avec tant d'acteurs célèbres, j'éprouvais le besoin de faire un film à petit budget avec ma société "Uccelli Production" que j'avais créée pour réaliser "Remparts d'Argile". Même plaisir, même libertée créatrice. "Interdit aux moins de 13 Ans" a été sélectionné pour le Festival de Cannes et a obtenu le Prix Perspective du Cinéma Français. A l'époque on n'était pas habitué à parler de la banlieue, de la délinquance et c'est, il me semble, ce qui a fait remarquer ce film. Par contre j'ai fait l'erreur de l'appeler "Interdit aux moins de 13 Ans" ce qui est un très mauvais titre, je m'en suis rendu compte plus tard, d'autant plus que le film a réellement été interdit aux moins de 13 ans...! Aux Etats-Unis, nous l'avions appelé "Lucy on Seine", ce qui était nettement mieux.

 

Les critiques :

 

""Interdit aux moins de 13 Ans" de Jean-Louis Bertuccelli (présenté à "Perspective") est un de ses meilleurs films depuis "Remparts d'Argile" (que présenta la "Semaine de la Critique") et "Paulina 1880". Bertuccelli a indiscutablement fait preuve d'esprit d'observation, de vivacité, de sensibilité."
A.C. - La Qunizaine

"Le tout est plus mélancolique que désespéré, plus réservé que hargneux. Jean-Louis Bertuccelli se pose en humaniste indulgent mais juste. Il même ici un bon combat."
Claude Baignières - L'Aurore

""Interdit aux moins de 13 Ans" retrouve à la fois la poésie des faubourgs qui a fait la gloire de Jacques Prévert et le lyrisme nocturne qui a fait le succès des meilleurs polars. A la fin, encerclé par la peur et l'amour, sur un pont suspendu noyé de brume, le jeune homme triste est accablé par un superbe rebondissement, digne d'Hitchcock.
Jean-Louis Bertuccelli, bien-sûr, assume l'héritage de Carné-Prévert. Il décrit ses personnages comme des enfants du paradis, des mômes grandit avant l'âge le long des reflets glauques de la Seine. Mais il ne se contente pas de faire "Un Jour se lève" bis. Ce qui fait le charme de son film, ce sont ces plans nimbés d'atmosphère poisseuse, ces scènes orageuses, traversées par des bourrasques d'authenticité
."
Jean-Luc Douin - Télérama du 7 juillet 1982

"Poetry in the slums... with a thriller plot."
Judith Crist - Channel 9

"... express a kind of fatalism."
Vincent Canby - The New-York Times

"... the exposition of an earthy passion."
Archer Winsten - New-York Post

"Visions of Paris... far different from the usual."
Lionel Mitchell - New-Amsterdam News

"A story af crime and punishement, sex and violence."
Ernest Leogrande - Daily News